Chapitre

Chapitre 2

L’homme appartient-il encore à la nature?

Depuis des siècles l’homme n’a eu de cesse d’imposer ses propres normes à la nature.

Le monde humain s’est construit sur sa conquête et sa maîtrise technique et morale: l’urbanisation a étendu nos villes sur de vastes territoires, l’industrialisation a exploité toutes sortes de ressources; l’éducation, les mœurs, le droit se sont efforcés de discipliner ce qu’il y avait d’instinctif en nous.
Pourtant, à la fois fragile et menaçante, la nature représente aussi une limite à l’extension du pouvoir de l’homme, un idéal qui l’incite au retour aux origines, qui nourrit le rêve d’une harmonie avec des forces qui le dépassent.

La nature est à ce point ambivalente que l’homme peut en faire un argument de vente avec l’expansion du marché du Bio.

Pages en rapport avec ce chapitre

Origines du monde

La diversité de la nature, la découverte de nouvelles espèces, le temps long de la formation de la terre, l’ancienneté de l’homme, les formes gigantesques…
VOIR LA SUITE →

Genre humain

Ensemble de toutes les espèces humaines, telles que l’Homo sapiens ou l’Homo habilis. Le genre humain est aujourd’hui limité au seul Homo sapiens, les autres…
VOIR LA SUITE →

La domestication du feu

La question de l’invention de la cuisson des aliments restera sans doute sans réponse… Toujours est-il que cette découverte va profondément modifier les conditions d’existence…
VOIR LA SUITE →

Extrait à étudier

Car il ne s’agit pas seulement ici du succès de la spéculation, mais de la condition et de la destinée humaines. En effet, l’homme, ministre…
VOIR LA SUITE →