Citation

Pour une morale de l’ambiguïté

Extrait 1

Le continuel ouvrage de notre vie, c’est bastir la mort », dit Montaigne. Il cite les poètes latins : Prima, quae vitam dedit, hora carpsit. Et encore : Nascentes morimur. Cette tragique ambivalence que l’animal et la plante subissent seulement, l’homme la connaît, il la pense.

1. Quels sont les paradoxes de la condition humaine ? Par quelle formule l’auteure les résume-t-elle ?
2. Qu’en ont pensé les philosophes ?
3. Expliquez la thèse de Hegel et pourquoi elle est plus ingénieuse que celle des autres philosophes auxquels il est fait allusion auparavant.
4. A quelle situation historique l’auteure fait-elle allusion qui rend le paradoxe de la condition humaine plus visible encore à son époque (1947).





    TG1TG3TG4TG6HLP